Premiers secours en cas d'urgence pendant une course

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Premiers secours en cas d'urgence pendant une course

Message  ronan le Lun 23 Juil - 8:17

Je copie ici un post particulièrement intéressant ( voir le site communautaire KIKOUROU ) sur les gestes à faire en cas d'urgence sur une course ou un entraînement. En espérant bien entendu que cela ne serve jamais ! C'est un peu long mais très instructif.

D’après des statistiques récentes :
- 3 arrêts cardiaques (et donc morts subites) par jour survenant chez un sportif en cours d’effort en France
- Donc parfois chez un coureur seul dans la nature , mais parfois chez un coureur accompagné de ses amis .
- Parfois dans un stade ou dans une salle de sport et là les secours sont rapidement sur place.


Maintenant j’aimerai voir avec vous ce que l’on peut faire de manière simple si cela nous arrivait.
Voilà comment je vois les choses (j’utilise le masculin car c’est plus pratique mais cela pourrait être une copine ; encore que je n’ai jamais entendu parler de mort subite chez une sportive … à voir ?)


Ton pote tombe à coté de toi : plusieurs possibilités :

- Tu l’aide à se relever , vous riez un bon coup et vous repartez vers d’autres aventures « en chemins » : pas de soucis
- Il se blesse le genou, la cheville, le coude le poignet ou la tête : c’est un autre problème on en reparlera plus tard sur un autre post.
- Il est au sol et ne se relève pas : c’est rare mais cela peut arriver.

Dans ce dernier cas :
*soit il vient de faire un malaise vagal et le fait d’être en position allongé lui refait arriver du sang au cerveau (au besoin tu peux lui relever les jambes). En quelques secondes il reprend ses esprits et te demande : qu’est ce que tu fais là ? on est ou? tiens je suis tombé dans les pommes ? tu en fais une tête ? qu’est-ce que j’ai fait ?
Dans ce cas c’est tout bon , mais un toubib sera toutefois nécessaire par la suite pour faire le point

*soit il ne répond pas et là c’est moins bon : TROIS questions simples à se poser N R C retenez bien ces 3 lettres, elles vous permettront de ne plus avoir à réfléchir
surtout si c’est votre conjoint ou votre meilleur pote
surtout si vous tombez dans les pommes à la moindre goutte de sang,
surtout si vous étiez au taquet juste avant qu’il ne tombe pour essayer de le suivre …en vain,
surtout si vous êtes un de ces émotifs qui tournent en rond au moindre stress avant de savoir quelle décision prendre .

NRC donc :

N comme Neurologique
R comme Respiration
C comme Cardiaque ou Circulation
Facile N R C

Voilà comment cela pourrait se passer :

N : « Jojo » répond moi .
Plus fort : « Jojo » tu m’entends ?.
Encore plus fort : « Jojo P. de B. de M. tu va me répondre ? »
Rien pas de réponse

R :
Tu t’approche de la bouche et du nez de Jojo, tout en regardant sa poitrine :

- Tu sens de l’air passer à 2 –3 reprises comme une respiration et tu vois son thorax se soulever C’EST TOUT BON cela devrait aller pour l’instant
Tu peux prendre ta grosse voix ou ton sifflet (Ah tiens ! bonne idée ce sifflet obligatoire ; dommage qu’il soit au fond du sac .. avec du gel dans les trous et de la barre de céréale collée sur les bords) pour appeler les secours .

- Si par contre la respiration est invisible et que tu ne sens pas d’air AIE !

C :
Tu mets ta main sur sa poitrine pour essayer de sentir des battements

- Soit tu sens un battement régulier C’EST A PEU PRES BON
Regarde alors dans sa bouche s’il n’y a pas une barre de céréale ou un abricot qui l’empêche de respirer . Si c’est le cas enlève tout cela avec le doigt (pas de chichi s’il te plaît) il va peut-être se remettre à respirer

- Soit tu ne sens pas de battement
Vérifie son pouls carotidien, au niveau du cou, à 4 doigts avec la main bien à plat soit d’un coté soit de l’autre sous le mâchoire (tu savais le faire AVANT, quand le cardio-fréquencemètre n’existait pas : pas de doute tu sauras le refaire !)
Il existe des battements : comme plus haut vérifie sa bouche pour essayer de le faire respirer et prend la tienne pour actionner ton sifflet ou crier aux Secours

Toujours pas de Battements LA C’EST PAS BON mais ALORS PAS BON DU TOUT
Ton pote est en Arrêt Cardio Respiratoire
C’est un nom scientifique pour dire qu’il est "MORT" (en tout cas si rien ne se passe en dehors de ce que tu vas faire maintenant)
C’est dur à avaler bien sur. Il y a 3 minutes tu discutais avec lui, tu essayais de le suivre dans cette bosse de fou et là par terre il serais MORT ?
Tu n’y crois pas !! mais il faut aller vite

Que Faire ?

1 : Tu appelles de nouveau les secours avec ton sifflet .
Un autre coureur est peut-être arrivé entre temps . Tu lui dis de repartir au plus vite chercher les secours au poste précèdent
Si le portable passe tu fais appeler les secours par cet autre coureur

2 : Tu n’as pas le temps de tergiverser. Ton pote est là par terre , « MORT ». Son cerveau n’est plus irrigué par du sang oxygéné . Au delà de 3 minutes la cellule cérébrale est « fusillée »

La séquence devrait être dans cet ordre là :
Il tombe
10 secondes pour l’approcher
15 secondes pour l’appeler et voir s’il répond
15 secondes pour voir s’il respire
15 secondes pour voir si le cœur tape
Cela fait bien une minute de passé
15 – 30 s pour trouver ton sifflet (0 secondes pour trouver ta grosse voix)
Tu n’as pas le temps d’allumer ton portable (de toute façon tu ne te rappelles plus du code) et de toute façon cela ne passe pas.

Tu n’a pas le choix ton pote est « MORT » et il faut sauver son cerveau en premier lieu avant d’essayer de faire repartir son cœur

ALORS tu fait un MASSAGE CARDIAQUE

Tu sais le faire : pas de problème je te fais confiance

Tu ne sais pas faire : tu n’as pas le choix VAS-Y QUAND MEME. Je te le répète ton pote est « MORT » tu ne pourras pas aggraver la situation. Tu ne pourras que l’AMELIORER .. peut-être !

Comment faire ?

Tu le mets sur le dos, bien à plat
Tu te mets à genou à coté de lui.
Tu te penche bras tendus au dessus de son thorax
Tes deux mains l’une au dessus de l’autre.
Tu mets l’une des paumes de ta main et le poignet appuyé sur son thorax
Tu places cet ensemble sur la partie centrale de son thorax (pas sur les cotés, pas sur la partie molle de l’abdomen)
Tu choisis la partie inférieure de ce thorax (tiers inférieur comme on dit en médecine)
Cette mise en place te prend 4 secondes
Et là tu appuie de tout ton poids de corps sur le thorax
Cela le fait baisser de 2-3 cm
Puis tu relâche pour retour à la position initiale


Tu fait cela
- une fois ? non cela ne sert à rien
- trois fois ?: non plus
- dix fois ?: idem
- soixante fois par minute ? c’est trop peu
- CENT FOIS par minute OUI
C’est vrai c’est très rapide, c’est très fatiguant
Tu ne vas pas tenir plus de 5 minutes, peut-être a 10 minutes
Mais ensuite les secours vont arriver (je te le souhaite)

Il vont prendre ton relais, continuer le massage à plusieurs, chacun leur tour
Et si par chance un défibrillateur est disponible on va l’utiliser devant toi.
Je te rappelle ton pote est "MORT" et on veut faire repartir son cœur
Grâce à toi et ton massage cardiaque il a pu avoir du sang oxygéné dans son cerveau pendant quelques minutes supplémentaires.

Le défibrillateur va analyser l’activité électrique de son cœur :
- Soit il n’y en a pas et il va falloir encore et encore masser (et essayer de lui injecter des drogues dans la circulation sanguine pour essayer de faire repartir le cœur de cette façon là)
- Soit il y a une activité électrique anarchique et totalement inefficace : dans ce cas le défibrillateur va faire un choc électrique (après avoir dit ECARTEZ-VOUS et NE TOUCHEZ PLUS A RIEN )
Il y a alors une chance que le cœur reparte et que ton pote passe de l’état de MORT à de nouveau l’état de VIVANT .
C'EST TOUT BON !!!
Il y a de bonnes chances qu'il s'en sorte s'il est assez jeune ou avec un couer en bonne santé relative

EN CONCLUSION

Cela fait beaucoup de si, mais avec des gestes précis, sans affolement tu peux lui faire gagner quelques pourcentages de chance

Il parait que si on visualise plusieurs fois au préalable ce qu’il y a faire , on arrive mieux à être efficace au moment opportun !

Voilà donc ce que l’on peut faire si une terrible circonstance s’impose à vous , amis coureurs, trailers et sportifs

Pour le massage cardiaque j’ai simplifié en ne parlant pas du bouche à bouche , qui n’est pas très simple à mettre en place lorsque l’on est novice . Il n’est pas non plus très hygiénique. Il reste toujours appris dans les cours de secourisme, mais probablement plus pour très longtemps.

Je vous souhaite de tout mon « cœur » de ne JAMAIS avoir à utiliser ces quelques conseils

J’avais surtout envie de m’adresser aux amis qui n’ont jamais été dans la possibilité d’apprendre le secourisme. Voilà qui est fait par l’intermédiaire de Kikourou.
Peut-être auront-ils envie de s’y mettre ?

Pour mes amis médecins réanimateurs ou non, pompiers ou secouristes excusez la simplification de mes termes , mais mon but était de vulgariser dans une situation de stress intense.



NB : Et bien sur j’ai eu l’idée de cet article en courant dans les bois vendredi dernier (c’est bien la dopamine , ça fait « carburer » les neurones)


Bonne courses à vous tous

Philippe

ronan
Admin

Messages : 497
Date d'inscription : 18/11/2011
Age : 40
Localisation : Goven

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Premiers secours en cas d'urgence pendant une course

Message  Stéphane35 le Lun 23 Juil - 20:59

Je donne rendez-vous à chacun, pour un contrôle de connaissance, en septembre lors de l' A.G lol!
Vous cherchez un livre pour cet été sur la plage............Et bien voilà, il est tout trouvé flower

Stéphane35

Messages : 736
Date d'inscription : 27/11/2011
Age : 53
Localisation : Pacé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum